Historique de l’école

Créée en 1970, par Ordonnance N° 70-85 du 01 décembre 1970 sous tutelle du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, fruit d’une collaboration entre l’Algérie et l’UNESCO, l’ENSEP (École Normale Supérieure d’Enseignement Polytechnique) d’Oran a la vocation de former les professeurs qualifiés de l’Enseignement Secondaire Technique.

Devenue en 1984, ENSET d’Oran (École Normale Supérieure d’Enseignement Technique) conformément au Décret N° 84-205 du 18 Août 1984, l’École a connu une modification tout dernièrement en devenant École Normale Supérieure d’Enseignement Technologique d’Oran conformément au Décret exécutif N° 08-210 du 14 juillet 2008 avec une nouveauté dans l’élargissement de ces missions de formation pour les autres secteurs du pays.

Quant à la formation post-graduée, en plus des formations de magister dans les spécialités d’électronique, d’électrotechnique, de chimie des eaux et environnement, de génie mécanique, l’ENSET d’Oran s’est lancée depuis la rentrée universitaire 1999/2000 dans des formations de didactique des sciences et techniques, d’ingénierie de formation, de génie civil, de physique, de chimie, de langue française sur objectif spécifique, et en 2006, de management de la technologie et de l’innovation. A cela, il faut rajouter les DPGS (Diplôme de Post-Graduation Spécialisée) en sciences des risques, en fabrication mécanique et récemment, en maintenance et sécurité industrielle, en analyse instrumentale et sécurité laboratoire et en Internet pour le développement de la formation à distance.

Il faut agir en homme de pensée et penser en homme d’action.
Henri Bergson
A partir de la rentrée universitaire 2007/2008, sous une nouvelle dénomination, École Normale Supérieure d’Enseignement Technologique d’Oran (ENSET d’Oran), avec modification du statut, par décret n° 08 -210 du 14 juillet 2008, l’ENSET d’Oran a été habilité à délivrer le doctorat et l’habilitation universitaire dans les spécialités de physique, génie mécanique et génie électrique.
L’ouverture de l’ENSET d’Oran sur l’environnement industriel est due en grande partie au caractère technologique de l’établissement. En effet, l’École a apporté grâce à ses laboratoires de recherche des réponses aux entreprises et institutions à travers des prestations qu’il s’agisse de savoir-faire, d’assistance technique, de fabrication de pièces ou tout simplement de mise à disposition d’appareillages performants. Cette implication dans le monde industriel a été renforcée depuis le lancement à compter de la rentrée universitaire 2001/2002 de la filière PEST « Management Industriel » qui est venue initier une nouvelle approche de la relation Management Technologique. Cette démarche d’ouverture a été concrétisée par un ensemble de conventions signées avec les entreprises suivantes : Somiz, Contrôle Technique de la Construction (CTC Ouest), Le Commandement ses Forces Navales (CNF), CPMC (Béni Saf) sur les effets de la POUZZOLANE naturelle, ALFON, SONATRACH Aval, SEOR, Ecole de Construction Aéronautique (ECA), Société du verre (ALVER) d’Oran, Centre de Développement des Energies Renouvelables (CDER-Alger), Chambre de Commerce et de l’Industrie de l’Oranie, ADC Electronique, ALKAD Works.
En 2012, l’école se redéploye en École Nationale Polytechnique d’Oran (ENP d’Oran) par décret exécutif N°12-376 du 29 octobre 2012 et assurera, dans le futur, la formation d’Ingénieurs des Grandes Écoles dans les filières technologiques.